CURIO
L'ouvroir d'anthropologie potentielle
L’ouvroir d’anthropologie potentielle
Categories: BIENVENUE

L’OUANPO[1] rassemble chercheurs, artistes ou chercheurs-créateurs associant sciences humaines et création artistique, anthropologie et performance*. On pense aux projets artistiques qui puisent dans la boite à outils de l’ethnographie mais aussi aux démarches ethnographiques qui actionnent un levier artistique.

L’OUANPO envisage le « terrain » de l’ethnologue comme un exercice de style, en abordant ses méthodes ethnographiques non seulement comme des procédés de collecte d’information, mais de production de rencontres, de création de situations sociales qui font émerger une forme que Joseph Beuys aurait pu appeler une « sculpture sociale ». On s’intéressera ainsi à la dimension créative de la recherche en anthropologie dans la diversité de ses états : gazeux ou solide, littéraire ou plastique, en scène ou en jeu, académique ou FLUXUS, etc.

L’OUANPO multiplie les « situations » ou « zones de contact » qui provoquent des rencontres inédites, et encouragent des modes de production de la connaissance alternatifs, génèrent des formats inédits, et favorisant l’émergence de nouveaux concepts heuristiques, à la croisée des genres. A chaque fois il s’agit d’ouvrir un espace d’action et de pensée qui procède du dépassement des cloisonnements disciplinaires, institutionnels, culturels, générationnels.

L’OUANPO produit des interventions, théâtres d’objets, parcours, mise en action, installations/médiations muséales, explorations urbaines, déambulations psychogéographiques, réalisations de films, chorégraphies, créations musicales, conversations, déjeuners (sous l’herbe), rencontres, conférences, ateliers et programmes divers .

L’OUANPO privilégie les actions de petit format, de la conférence de salon à une déambulation urbaine. Elle favorise les actions in situ, hors-les-murs et toutes formes d’improvisations et de dérives situationnistes.

L’Ouvroir d’Anthropologie Potentielle (acronyme : OUANPO) est une école buissonnière, une hétérotopie qui propose d’explorer les potentiels de l’anthropologie, à la rencontre de l’art ou comme art, et qui procède de la performance. A ce titre, cette approche hétérodoxe ne manquera pas de soulever des polémiques, notamment en raison de sa nature hybride, donc joyeusement polémique.

 

[1] L’OUANPO partage bien sûr un air de famille avec l’OULIPO, Ouvroir de Littérature POtentielle) en remplacement de Sélitex (pour « séminaire de littérature expérimentale »). Le terme « potentiel » est utilisé dans le sens de ce qui est possible, réalisable si l’on suit certaines règles. Tous ces ouvroirs se donnent pour objet d’investigation le travail sous contrainte.

Leave a Reply