CURIO
L'ouvroir d'anthropologie potentielle
La Clairière
Categories: BIENVENUE

IMG_1445

Atelier 2017-2018 

LA CLAIRIERE

Le terrain ethnographique comme utopie artistique

Ce séminaire propose d’engager une réflexion critique autour d’un mode de recherche en sciences sociales et humaines qui procède par la création artistique, et notamment par le spectacle ou la performance. On s’intéressera autant aux projets artistiques qui puisent dans la boite à outils de l’ethnographie qu’aux projets scientifiques qui assument aussi une dimension artistique (qu’elle soit littéraire, poétique ou relevant des arts plastique).

Quel que soit le degré de ce rapprochement, ces démarches ont en commun de fondre les processus artistiques et scientifiques au cours de la construction de leur objet. Ces méthodes ouvrent un nouvel horizon en rendant intelligibles des faits de sociétés autrement inaccessibles, dans un esprit collaboratif et en suggérant des modes de restitution inédits.

Dans cette zone de chevauchement de plusieurs disciplines (principalement : anthropologie, performance studies, ethnoscénologie, arts plastiques/performance et études théâtrales), on explorera les possibilités de la recherche-création dont les méthodes seront envisagées comme autant de leviers sur des terrains conçus comme expérimentaux.

Le fil rouge de l’atelier de cette année sera la création d’un spectacle, performance ou évocation qui fasse écho à l’expérience de l’université de Vincennes, à l’occasion du 30ième anniversaire de sa fermeture. Cette action se propose de remettre au jour l’histoire de ce projet exceptionnel, par la radicalité des principes qu’il revendiquait et l’utopie de la vision de la société qui l’animait, dans une dynamique qui reste aujourd’hui étrangement difficile à oublier. Les séances théoriques alterneront avec des interventions d’acteurs, témoins ou détracteurs de la micro-utopie de Vincennes et des ateliers pratiques préparant le spectacle présenté en fin de cycle, en juin 2018.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du séminaire :

« MISE EN SCÈNES ET EN RÉCITS : CHOSES EN SOCIÉTÉ, OBJET SPECTACLE »

1er et 3ième mercredis du mois de 14 h à 16 h (Musée du quai Branly (salle 3) 75007 Paris 

Le programme se compose de séances sur place et fixes ainsi que de séances volantes qui seront précisées en cours d’année.

Séances : le 11 octobre 2017, 7 décembre,

à suivre : 31 décembre 2018

1 Comment to “La Clairière”

  1. Bernard Muller dit :

    Séminaire « mise en scène et en récit » (Iris, Paris).
    Présentation de l’atelier 2017-2°18

    10h à 12h – salle de cinéma du musée quai Branly
    Mardi 18 avril 2017 Séminaire 2017-2018

    Cette séance sera consacrée à la présentation d’un atelier qui débutera à l’automne 2017 et dont le fil rouge est la création d’un spectacle, performance ou évocation qui fasse écho à l’expérience de l’université de Vincennes, à l’occasion du 30ième anniversaire de sa fermeture. Imaginée in situ, dans la clairière où se trouvait hier cette université pionnière, cette action se propose de remettre au jour l’histoire de ce projet exceptionnel, par la radicalité des principes qu’il revendiquait et l’utopie de la vision de la société qui l’animait, dans une dynamique qui reste aujourd’hui étrangement difficile à oublier. Les séances théoriques alterneront avec des interventions d’acteurs, témoins ou détracteurs de la micro-utopie de Vincennes et des ateliers pratiques préparant le spectacle présenté en fin de cycle, en juin 2018.

    Il s’agit par-là d’engager une réflexion critique autour d’un mode de recherche en sciences sociales et humaines qui procède par la création artistique, et notamment par le spectacle ou la performance. On s’intéressera autant aux projets artistiques qui puisent dans la boite à outils de l’ethnographie qu’aux projets scientifiques qui assument aussi une dimension artistique (qu’elle soit littéraire, poétique ou relevant des arts plastique).

    Quel que soit le degré de ce rapprochement, ces démarches ont en commun de fondre les processus artistiques et scientifiques au cours de la construction de leur objet. Dans cette zone de chevauchement de plusieurs disciplines (principalement : anthropologie, performance studies, ethnoscénologie, arts plastiques/performance et études théâtrales), on explorera les possibilités de la recherche-création dont les méthodes seront envisagées comme autant de leviers sur des terrains conçus comme expérimentaux.

    Avec la projection d’extraits du documentaire « Vincennes, l’Université perdue » de Virginie Linhart (Arte, juin 2016) : « Ouverte à tous, l’université de Vincennes, créée à l’automne 1968 et détruite en 1980, incarnait la possibilité d’un autre système d’enseignement. Entre nostalgie et réflexion, ce documentaire rend hommage à une histoire oubliée. »

    Cet atelier est une activité du « groupe de recherche indisciplinaire sur la performance » et s’inscrit dans le cadre du séminaire « mise en scène et en récit » (Iris, Paris), en collaboration avec le collectif CURIO.

    10h à 12h – salle de cinéma du musée quai Branly
    37 Quai Branly, 75007 Paris

    http://www.quaibranly.fr/fr/les-espaces/la-salle-de-cinema/

Leave a Reply